Chauffage, ventilation et climatisation

Le besoin d’essais augmente nettement

Les installations de chauffage, de ventilation et de climatisation deviennent de plus en plus informatisées et intelligentes. Le secteur parle de systèmes de chauffage et de ventilation intelligents, par exemple en utilisant le terme du « Smart Heating ».


La tendance va typiquement vers l’interaction d’installations jusqu’à présent séparées pour former des systèmes intégrés et mis en réseau.

 

Ainsi, des chauffages hybrides à plusieurs générateurs de chaleur offrent de nouvelles possibilités pour intégrer la chaleur renouvelable. De même, la demande en systèmes d’évacuation d’air décentralisés avec récupération de chaleur est également en hausse.


Cette tendance va de pair avec une augmentation des exigences réglementaires minimales en matière d’efficacité énergétique et d’économie d’énergie. Ceci génère un nouveau dilemme : davantage de fonctions, un plus grand rôle des logiciels, la diversité des composants d’installations et la mise en réseau croissante font augmenter la complexité des installations. Le fonctionnement de systèmes si complexes doit être simulé, testé et essayé dès la phase de développement des installations. Ceci nécessite la prise en compte de plus en plus de paramètres et de valeurs limites plus restreintes. Ainsi, le besoin de mesures et d’essais tout comme les exigences en matière de performances des systèmes de mesure sont en forte croissance.

Les tendances dans la technique de mesure et d'essai

  • L’augmentation du nombre de normes et des valeurs limites plus restreintes impliquent une technique de mesure plus étendue et plus précise, pouvant être adaptée par l’inspecteur en fonction du besoin d’essai respectif. En complément au système de mesure, de commande et d’automatisation, les solutions d’essai nécessitent donc aussi un logiciel de commande qui offre la flexibilité d’utilisation requise.
  • Exigences plus élevées en matière de connectivité : la mise en réseau croissante impose des entrées universelles pour l’équipement sensoriel, avec des interfaces ouvertes tout comme propriétaires ainsi que des protocoles standardisés. Les utilisateurs exigent des solutions complètes qui couvrent toutes les interfaces déterminantes. Si des appareils de mesure tels que des bascules ou des compteurs à gaz de fabricants tiers doivent être intégrés, les solutions complètes exigées doivent permettre leur connexion fiable.

Augmentation des besoins d’essais et des exigences en matière de performance

  • L’augmentation des besoins de mesure et d’essais se traduit aussi par des bancs d’essai plus complexes et plus grands. L’étendue des tests requis et le nombre des paramètres de mesure augmentent et impliquent la mise en œuvre de techniques d’essai très diverses. Les utilisateurs y souhaitent que les équipements d’essai permettent d’intégrer en toute flexibilité de nouvelles applications.
  • Augmentation des exigences en matière de performance : des bancs d’essai plus grands, plus performants, avec un plus grand nombre de paramètres de mesure, exigent aussi une technique de mesure et de commande dont la performance est à la hauteur de la tâche. Ceci inclut par exemple des entrées de mesure plus rapides, capables de gérer aussi des taux d’échantillonnage de 50 000 valeurs mesurées par voie et par seconde. De même, la capacité pour les fonctions internes de calcul et de surveillance doit permettre un niveau de performance élevé.

Technique de mesure et d’essai flexible pour chauffage, ventilation et climatisation

  • À l’exemple des bancs d’essai pour chauffages : les bancs d’essai devant couvrir une plus vaste étendue de tests, un catalogue d'appareils d'essai pour différentes tâches a été élaboré en coopération avec un fabricant de renom de systèmes de chauffage. Des entrées universelles pour des capteurs de température et de pression ainsi que pour des signaux d’entrée analogiques et numériques permettent à l’utilisateur d’adapter lui-même son équipement à de nouvelles exigences d’essai. La technique de mesure (telle que ProfiMessage et Expert Logger) peut être reparamétrée en fonction du besoin à l’aide du logiciel de commande (ProfiSignal). Il suffit ensuite de configurer l’équipement d’essai sans le reprogrammer, ce qui simplifie grandement l’utilisation.
  • À l’exemple des appareils frigorifiques et de climatisation : la simulation des conditions d’utilisation réelles d’appareils frigorifiques et de climatisation et de l’aptitude des différents composants à satisfaire aux exigences s’effectue notamment dans des chambres d’essai climatiques. Les éprouvettes sont alors testées sous des conditions conformes à la pratique, avec des profils de pression et de température, des vibrations et des débits de réfrigérant contrôlés avec précision. Une solution « à un bouton » permet de sélectionner différents profils et de commander de manière synchrone les divers systèmes d’essai indépendants les uns des autres. L’automatisation des mesures permet en outre de réaliser des analyses en ligne déjà en cours d’essai. Des bases de données de substances, tableaux et barèmes en mémoire facilitent les évaluations. Les appareils reconnaissent aussi en toute autonomie tous défauts et dépassements de seuils et les signalent via une sortie de commutation ou par SMS, fax ou courriel.
  • À l’exemple de l’essai de labellisation d’efficience énergétique : de tels essais normalisés surveillent par exemple différents paramètres en plus de 20 points de mesure de température. Le système de commande interne prend alors en charge le réglage de différentes températures ambiantes. Le même système permet aussi de conduire parallèlement plusieurs essais indépendamment les uns des autres. Le logiciel peut enregistrer, traiter et sauvegarder un nombre illimité de voies sur jusqu’à 30 bancs d’essai.