Luminaires

Les essais de luminaires incluent aussi la technologie LED

L’utilisation de LED a entraîné un changement de paradigme dans la technique d’éclairage et l’industrie des luminaires. La longue durée de vie, la grande variété de designs des luminaires et des domaines d’application inédits représentent un défi pour le développement de produits et par conséquent aussi pour la technique de mesure et d’essai.


Les exigences principales pour la technique d’essai en cours de développement de luminaires LED sont définies par l’essai de durée de vie et les essais d’échauffement et de sécurité selon l’EN 60 598-1. Les essais servent notamment à éviter qu’un luminaire ne se surchauffe et ne puisse devenir un risque d’incendie en cas de défaut.

Les tendances dans la technique de mesure et d'essai

  • Les sous-ensembles à LED ne sont pas tous normalisés. Les tests doivent porter sur une grande variété de formes et de designs particuliers. De plus, les essais de sécurité et de durée de vie de blocs d’alimentation commutables de LED et de modules LED nécessitent une séparation galvanique intégrale dans la technique de mesure ainsi que des mesures des grandeurs CA et CC côté primaire et côté secondaire.
  • Les nouveaux domaines d’application de la technologie LED impliquent des exigences très variées pour la technique d’essai. La gamme des appareils d’essai disponibles augmente nettement et va d’un équipement de base avec enregistreur de données de température à l’installation d’essai de luminaires dotée d’un système de mesure et d’analyse entièrement automatique.

Essais automatisés avec de nouvelles fonctions

  • Nouvelles fonctions pour les appareils d’essai de luminaires. La technique d’essai fait sans cesse l’objet de mises à jour du matériel et des logiciels pour la maintenir à jour et la doter régulièrement de nouvelles fonctions. Après une mise à jour du logiciel, les résultats d’essai peuvent par exemple être introduits automatiquement dans des rapports standardisés sur la base de Word/Office.
  • Fonctionnalité réseau intégrale. La réalisation d’un essai sous des conditions de température définies dans un environnement climatisé est soutenue par une préparation des essais en un lieu distinct et par leur évaluation et amorçage via réseau. Les données peuvent être appelées d’une base de données centrale et les résultats peuvent y être déposés.

Technique de mesure et d’essai de haute qualité pour luminaires

  • À l’exemple de l’essai d’échauffement selon EN 60 598-1 : la technique de mesure et d’évaluation des appareils d’essai de luminaires exécute automatiquement toutes les étapes d’essai prescrites par la norme. En font notamment partie la mesure à froid de la résistance des enroulements, la phase de préchauffage ainsi que l’essai consécutif des grandeurs électriques. L’installation d’essai détecte d’elle même quand l’échantillon a atteint un état d’équilibre. Les températures sont ensuite normalisées automatiquement et converties en référence à 25 degrés. Les essais concernent non seulement le fonctionnement normal mais aussi les tensions nominales abaissées et augmentées. De même, des essais en mode de fonctionnement anormal, par exemple en cas de ballast défectueux, font également partie du programme. Les différentes étapes d’essai s’effectuent automatiquement et sont consignées dans un procès-verbal.
  • À l’exemple de l’essai de durée de vie : l’essai de durée de vie d’un luminaire dépend d’un grand nombre de facteurs tels que la construction du luminaire ou les conditions d’utilisation. Une ample mesure de l’échauffement est particulièrement importante pour l’essai de durée de vie des LED vu que leur grande intensité lumineuse et efficacité sur un espace très réduit entraîne un plus fort échauffement. Les thermocouples pouvant aussi être fixés sur des composants sous tension, toutes les voies de mesure sont à séparation galvanique pour protéger le système de mesure. L’essai automatisé assure aussi la mesure des grandeurs CA et CC côté primaire et côté secondaire.